Dec 5, 2019

The Quebec Government supports Wind-Do Energy

Saint-Léonard, November 29th, 2019 


The Quebec Government is providing financial assistance to Wind-Do Energy Inc. for the development of its midscale wind turbines network. This 500-thousand dollars project leads to the completion of the head of series within Wind-Do’s new facilities in Saint-Léonard, Montréal.

Midscale wind turbines can address large markets if they provide competitive edges and efficiency comparable to those of giant wind turbines. Wind-Do Energy is about to meet this challenge; this is why the Quebec Ministry of Economy and Innovation, through its Innovation program, provides a 150 thousand dollars financial assistance to supporting the development of wind turbines with modern engineering tools and equipment.

Wind-Do's midscale wind turbines operate in small networks, which offers significant competitive advantages over giant wind turbines because they can be configured precisely to the needs of its customers.

Wind-Do’s 20 meters high wind turbines do not generate visual and noise pollution problems, so they can be installed closer to users. Wind-Do’s wind farms can operate where giant wind turbines can’t, such as several off-grid locations in the far North. Wind-Do’s wind turbines are designed to be affordable. Wind-Do's commercial success is based on the profitability that its customers and users can achieve in their respective sectors.

"Ultimately, our systems could cut the cost of generating electricity on off-grid sites. We estimate that Canada's 250 off-grid communities would represent a multi-billion-dollar market for Wind-Do," said François Gagnon, president of Wind-Do Energy.

The head of series will be completed during summer of 2020. In the meantime, Wind-Do Energy aims to set up a technology showcase and sign several agreements with potential customers and distributors in Canada as well as in export markets.

Source:
Pierre Dumas, M.Sc.
Business Development Director

Wind-Do Energy Inc.
514-656 8016

Dec 2, 2019

Le gouvernement du Québec soutient Énergie Wind-Do


Saint-Léonard, le 29 novembre 2019

Le gouvernement du Québec accorde une aide financière à Énergie Wind-Do Inc. pour le développement d’éoliennes de taille intermédiaire opérant en réseau optimisé. Ce projet, d’un coût d’environ 500 milles dollars permettra la réalisation des prototypes et des têtes de série dans leur nouvel atelier de St. Léonard.

De vastes marchés sont accessibles aux éoliennes de taille intermédiaire pouvant démontrer des avantages compétitifs et une efficacité comparable à celle des éoliennes géantes. Énergie Wind-Do est sur le point de relever ce défi, c’est pourquoi le Ministère de l’Économie et de l’Innovation du Québec accorde une aide financière à Énergie Wind-Do dans le cadre du programme Innovation pour le développement de leurs éoliennes. L’aide financière de 150 milles dollars supportera le développement des éoliennes en utilisant des produits d’engineering modernes. 

Les éoliennes de taille intermédiaire d’Énergie Wind-Do opèrent en petits réseaux, ce qui présente des avantages compétitifs déterminants par rapport aux éoliennes géantes car elles peuvent s’adapter très exactement aux besoins de ses clients.

Les éoliennes de Wind-Do auront généralement 20 mètres de haut, ce qui élimine les problèmes de nuisances visuelle et sonore, elles peuvent ainsi être installées plus près des utilisateurs. Ces parcs d’éoliennes peuvent opérer là où les éoliennes géantes sont inappropriées, notamment dans certains sites situés dans le Grand Nord, hors des réseaux électriques. Les éoliennes d’Énergie Wind-Do sont conçues pour être abordables. Le succès commercial des éoliennes de taille intermédiaire de Wind-Do est fondé sur la rentabilité que ses clients et utilisateurs pourront atteindre dans leur secteur respectif. « À terme, nos systèmes pourraient réduire de moitié le coût de production de l’électricité sur les sites hors réseaux. Ainsi, nous estimons que les 250 communautés situées hors réseaux au Canada représentent un marché potentiel de plusieurs milliards de dollars pour Wind-Do » affirme François Gagnon, président d’Énergie Wind-Do.

Les diverses étapes de développement de l’éolienne seront complétées à l’été 2020. D’ici là, Énergie Wind-Do visera à mettre en place une vitrine technologique et à signer plusieurs ententes avec des clients potentiels et des distributeurs, tant au Canada que sur les marchés d’exportation.

Source:
Pierre Dumas
Directeur développement des affaires
Énergie Wind-Do inc.
514-656 8016

Jan 27, 2019

NOTRE PLAN NORD


Le Concept : 

Les villes, villages et communautés situés hors réseau utilisent le diesel pour produire leur électricité et pour chauffer. En zones nordiques, les panneaux solaires ne sont pas efficaces et presque toutes les communautés sont trop petites y pour établir des fermes d’éoliennes géantes. Il s’agit d’un marché parfait pour nos réseaux d’éoliennes de taille intermédiaire et nos systèmes d’entreposage d’énergie.

L’opportunité : 

 Il y a au Canada plus de 250 communautés situées à l’extérieur des réseaux d’énergie nationaux et qui ont une puissance installée de plus de 500 Mégawatts. Leur électricité et leur chauffage proviennent essentiellement du diesel, une ressource très coûteuse qui émet des GES et divers types de pollution.
 Ces marchés représentent un potentiel de vente de plus de 2G$ pour nos produits et des ventes annuelles de 1.5 TWh pour nos clients producteurs d’électricité, sans compter le chauffage.

Les communautés hors réseau du Canada
Les avantages:

Les sites éloignés ont tous des problèmes logistiques importants. Pour installer des éoliennes géantes, il faut non seulement transporter des composantes immenses, comme les pales, mais  aussi des équipements d’installation qui sont hors normes. Nos éoliennes de taille intermédiaire se livrent en conteneurs standards et les équipements d’installation requis sont couramment disponibles et utilisés.

Les communautés hors réseau sont très variées, elles comprennent entre 50 et quelques milliers d’individus et leurs capacité électrique varie de 50 KW à quelques mégawatts. Nos systèmes sont parfaitement modulables aux besoins de chaque communauté et ils peuvent être ajustés chaque fois que cela est requis. Nos systèmes de chauffage / entreposage de la chaleur peuvent même être déployés individuellement au niveau des bâtiments. 

Pour les communautés nordiques, l’énergie solaire est inappropriée, l’ensoleillement hivernal étant une fraction de celui de l’été alors que les besoins en énergie sont jusqu’à trois fois plus important. Inversement, le vent contient deux fois plus d’énergie en hiver.

La disponibilité d’une énergie économique et abondante favorisera le développement économique et social des communautés éloignées, entre autres en permettant des cultures agricoles et animales.

Notre technologie : 

Nos éoliennes de taille intermédiaire ont une capacité de 20 KW. Celles-ci travaillent en réseau de 100 à quelques milliers de KW. Il est donc possible d’installer une capacité de 700 KW dans un village et d’augmenter celle-ci à 800-900 KW par la suite.

Nos systèmes d’entreposage de chaleur permettent une accumulation très décentralisée et peuvent produire plusieurs jours de chauffage sans recharge.

Le cycle de vapeur lié à la production d’électricité de nos systèmes GSG est très efficace car il n’y a pas de perte liée à la combustion. En plus d’un rendement électrique supérieur à 60%, l’énergie de condensation peut être utilisée pour chauffer une installation plus importante, comme une serre ou un édifice municipal.

Le tout sans émission de GES et de polluants.

Les performances économiques du système:

Plus le village est petit et éloigné, plus les coûts d’électricité et de chauffage sont élevés; généralement au-dessus de 25 ¢/KW, et parfois même avoisinant le dollar. Il en va de même avec le coût de production de l’électricité de nos éoliennes qui sera multiplié par deux, et peut-être par cinq dans certain cas, par rapport à un système équivalent situé au sud du Québec.

Nous aurons donc de l’électricité éolienne à un coût variant entre 4 et 10 ¢/KWh, pour une économie de base minimum de 20 ¢/KWh.

L’entreposage de chaleur proposera aussi des économies significatives. De façon générale, nous ajoutons 2 à 5 ¢/KWh au coût de l’électricité.

La production d’électricité via un cycle de vapeur ajoutera entre 5 et 10 ¢/KWh pour environ 35% de la demande électrique.

Un opérateur électrique gérant l’approvisionnement de plusieurs villages hors réseau pourra réclamer des crédits carbones pour la réduction de ses émissions de GES. Avec un objectif canadien de 50 $/t, l’économie minimum serait de 4,5 ¢/KWh, soit l’annulation complète du coût de production de l’électricité dans bien des cas.


Oct 8, 2017

Notre nouvelle génération d'éoliennes

SVP prenez deux minutes pour regarder ce que nous pensons être la prochaine génération d'éoliennes.


Dans cette vue à  1 Km vous ne pouvez pas vraiment voir l'éolienne, Suivez la flèche bleue.

A 500 mètres (1,650 pi.) notre éolienne ne crée pas de nuisance visuelle ou sonore:


Vous avez encore de la difficulté à la voire? Voici une autre vue :


Nous prétendons qu'à 300 mètres nous n'aurons jamais de plainte de résident. Nous allons tenter de vérifier cette affirmation en interrogeant quelques milliers de personnes dans diverses villes.


A 200 mètres vous allez distinguer quelques détails de la structure, toujours pas de bruit :


Personne n'a remarqué que le ciel était bleu? Nos éoliennes seront peintes en bleu pastel pour être encore plus discrètes.


Cette photo prise en usine donne une meilleure idée de la géométrie de notre éolienne de 20 KW:


N'hésitez pas à nous proposer votre région pour une démonstration. 

Plus d'information sur notre site web:  www.wind-do.com
Contact: pierre.dumas@wind-do.com

Sep 10, 2017

Our next generation wind turbine

Please take two minutes to see what we claim to be the next generation of wind turbines:


We have to add an arrow because you hardly see our wind turbine at 1 Km.
At 500 meters (1,650 ft.) our wind turbines simply have no noise and visual disturbances:


Still hard to see? Here is another view at 500 m:


We propose that at 300 m. our wind turbines will not bother people. We will verify that with potentially thousands of citizens in several cities:


At 200 m. you start to notice some details of the structure, still no noise:


Anybody notice that the sky is blue? Our wind turbine will be painted in light blue to be more discreet:


To have a better look, here is a factory picture:


Do not hesitate to propose your region for a live demonstration. 

Follow us on our web site:  www.wind-do.com
Contact: info@wind-do.com






Jan 17, 2017

WIND ENERGY, THE NEXT TASK

Despite rapidly changing prices for solar photovoltaic energy, new wind power installations remain the most cost-effective source of clean electricity. With production costs (excluding subsidies) varying between $ 33 and $ 77 / MWh, wind is often the most economical of all sources of electricity.

Two problems remain:

1- The intermittency of wind electricity production.
2- Many other sources of greenhouse gas emissions are inadequately accessible to clean energy. (Air or sea transport, cement production, etc.) The heating of houses and buildings, which is mostly produced by combustion, is an easy target for wind energy.

With very economical wind energy, these two problems can be work out together.

Historically, all the energy produced by wind turbines must be sold at high prices to ensure the profitability of a farm. This business model is represented by the first graphic of the attached image where we have a wind farm that delivers electricity to the grid with a yield of 30 to 40% of its nominal capacity. If the cost of producing electricity is $ 40 / MWh, a sale price of $ 50 is likely.

In the second graph, we reduce the power of the grid connection to deliver only 75% of the electricity produced. For example, a wind farm with a nominal power of 100 MW would only have a connection of 40 to 50 MW with the network, in this way the yield offered could reach 50 to 70% of the nominal capacity. 

There are three important advantages to the network:

1- A connection of 50 MW is less expensive to install, and its utilization rate is doubled, which give a significant reduction costs of the interconnection.


2- The power density offered is higher; the need for ancillary services and its          associated costs is greatly reduced. 

3- A larger clean power density will allow network operators to achieve more easily their greenhouse gas reduction targets.


Various business models can be associated with this electricity generation structure.

a)    If the upper part of the electricity production (in green) is not used, the cost of producing electricity sold to the grid increases from $ 40 to $ 53 / MWh, and the selling price must be around $63  / MWh. It is therefore necessary that the electric operator grants a value of more than $ 13 / MWh to the three advantages mentioned above.

b)    Some of the electricity surplus could be stored in batteries and sold to the grid at peak times. For example, electricity could be available to the system at $ 75 / MWh at peak hours and at $ 57 for the rest of the day. An interesting alternative for the electric operator that would have an availability of 70 to 90% at peak hours. The value of the electricity stored would present a cost-effective business model for the use of batteries.

c)    Another solution would be to use locally the electricity that is not delivered to the grid. The easiest way to store these peaks of energy would be to turn them into heat.

We can decide that the value of electricity transformed into heat is $ 15 / MWh, which would allow, with an efficient heat storage system, to offer heating at $ 25 / MWh, a very competitive price. If this heating system replaces a gas one, a carbon credit of $ 10 / T of CO2 would result in a cost reduction of $ 6 / MWh, and a $ 50 / T of CO2 credit would result in zero heating costs.

By giving a value of $ 15 / MWh to electricity surplus, we reduce the increasing of the cost of electricity delivered to the grid. The cost reach now $ 48 / MWh and the selling price may be $ 58. A win / win solution.



To achieve and eventually exceed our greenhouse gas reduction targets, overcapacity of wind power generation must be achieved, which should lead to the diversification of the use of clean energy.

For the wind, the cost reduction is not finish. Our goals in the fight against climate change are still achievable and wind power will count for a lot of.






Oct 14, 2016

Énergie éolienne, la prochaine étape

Malgré une évolution rapide des prix de l’énergie solaire photovoltaïque, les nouvelles installations d’énergie éolienne demeurent la source d’électricité propre la plus économique disponible. Avec des coûts de production (hors subventions) variant entre 33 et 77 $/MWh, l’éolien est même très souvent la plus économique de toutes les sources d’électricité.

Deux problèmes demeurent :

1- L’intermittence du vent et de la production d’électricité.

2- Beaucoup d’autres sources d’émissions de gaz à effet de serre sont peu accessibles aux énergies propres. ( Le transport aérien ou maritime, la production de ciment…) Par mis celles-ci, il y a le chauffage des maisons et immeubles qui est très majoritairement produit par combustion (gaz, mazout, bois…)


Avec une énergie éolienne très économique, ces deux problèmes peuvent être traités ensembles.

Historiquement, toute l’énergie produite par les éoliennes doit être vendue à prix élevé pour assurer la rentabilité d’une ferme. Ce modèle d’affaire est représenté par le premier graphique de l’image jointe où nous avons un parc éolien qui livre de l’électricité au réseau avec un rendement de 30 à 40% de sa pleine capacité. Si le coût de production de l’électricité est de 40 $/MWh, un prix de vente de 50$ est probable.

Dans le deuxième graphique, nous réduisons la puissance de la connexion au réseau de façon à ne livrer que 75% de l’électricité produite. Par exemple, un parc éolien qui a une puissance de 100 MW aurait une connexion de 40 à 50 MW avec le réseau, de cette façon le rendement offert serait de 50 à 70%. Il y a trois avantages importants pour le réseau :

     1- Une connexion de 50 MW est moins chère à installer, et le taux d’utilisation de celle-ci est doublé, donc une réduction importante du coût d’interconnexion par MWh.

     2- La densité de l’électricité offerte est plus élevée, le besoin de services auxiliaire est grandement réduit, ainsi que les coûts associés.

     3- Une densité d’électricité propre plus importante permettra aux opérateurs de réseau d’atteindre plus facilement leurs objectifs de réduction de GES.

Divers modèles d’affaire peuvent être associés à ce profil de production d’électricité.

a)    Si la partie supérieure de la production d’électricité (en vert) n’est pas utilisée, le coût de production de l’électricité vendu au réseau passe de 40 à 53 $/MWh, et le prix de vente doit être de 66.67 $/MWh. Il faut donc que l’opérateur électrique accorde une valeur de plus de 16.67 $/MWh aux trois avantages cités plus hauts. 

b)   Une partie de l’électricité produite en surplus pourrait être entreposé dans des batteries et revendu au réseau aux heures de pointes. L’électricité pourrait par exemple être offerte au réseau à 75 $/MWh aux heures de pointes et à 60$ le reste de la journée. Une alternative intéressante pour l’opérateur électrique qui aurait une disponibilité de 70 à 90% aux heures de pointes.  La valeur de l’électricité entreposée présenterait un modèle d’affaire rentable pour l’utilisation de batteries.

c)    Une autre solution serait de valoriser localement l’électricité qui n’est pas livré au réseau. La façon la plus simple d’utiliser localement ces pointes d’énergie, ce serait de les transformer en chaleur. 

Nous pouvons décider que la valeur de l’électricité transformée en chaleur est de 20 $/MWh, ce qui permettrait, avec un système d’entreposage de la chaleur efficace, d’offrir du chauffage à 30 $/MWh, un prix compétitif. Si ce chauffage remplace un système au gaz, un crédit carbone de 10 $/TCO2 produirait une réduction de coût de 6 $/MWh, et un crédit de 50 $/ TCO2 conduirait à un coût de chauffage nul.

En donnant une valeur de 20 $/MWh au surplus d’électricité, nous réduisons de moitié l’augmentation de coût de l’électricité livré au réseau. Le coût passe à 47 $/MWh et le prix de vente à 58$. Une solution gagnant/gagnant.

Pour atteindre, et éventuellement dépasser nos objectifs de réduction de GES, une surcapacité de production d’électricité éolienne doit être réalisée, ce qui devrait conduire à une diversification de l’utilisation de l’énergie propre.

Dans l’éolien, la réduction des coûts n’est pas terminée. Nos objectifs dans la lutte contre les changements climatiques demeurent réalisables et l’éolien y sera pour beaucoup.


About Me

My photo
Wind-Do will propose clean energy cheaper that fossil one.